• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Décoder l'éco

Décoder l’éco

Fait des statistiques au lieu de dormir !

Tableau de bord

  • Premier article le 20/01/2020
  • Modérateur depuis le 10/02/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 74 430 11728
1 mois 2 0 245
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4 2 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Décoder l'éco Décoder l’éco 18 mai 21:07

    @Cyril22
    En effet, depuis Walach et al. que j’ai commenté il y a presque 1 an, on trouve quelques morts en trop par million de dose.
    C’est tout juste assez fort pour être visible statistiquement. Il faudrait vraiment piquer les gens tous les jours pour que ça ait un impact sur un population.
    En gros chez nous ils y a quelques centaines de moins de 60 ans malchanceux qui ont passé l’arme à gauche. ça ne va pas dépeupler le pays.

    Côté stérilisation, on voit quelques personnes malades sur le long terme oui. Mais c’est aussi assez faible. La natalité se pète la gueule depuis 50 ans de toute façon.

    Aux intérêts financiers il ne faut pas oublier d’additionner l’idéologie. Je pense que M. Portes est vraiment complètement ravagé de la carafe. Il croît très probablement à ses propres conneries.
    Les imbéciles des plateaux télé y croient eux aussi. Il y a plein de gens qui fait ça de bon cœur par croyance.



  • Décoder l'éco Décoder l’éco 18 mai 15:30

    @Séraphin Lampion
    Je pensais comme vous jusqu’en 2020.
    depuis j’ai découvert que le néolibéralisme c’est has been.
    Il est beaucoup plus efficace de payer des pantins à la tête des États qui vont mettre en place des lois pour aller chercher le pognon des gens directement depuis les impôts.
    Privatiser la santé c’est naze quand l’état fait directement la commande des produits. Il peut même obliger les gens à se faire injecter de la merde (au cas où il n’y aurait pas assez de couillons qui y vont tout seul).
    En plus les États peuvent commander 10 fois trop de produits sans que personne ne dise rien. Tout passe crème.

    Ajoutons que, ce qui coûte cher, les « médecins », sont directement payés par les impôts. Il ne reste à l’industrie que ce qui ne coûte rien : produire en grande quantité des molécules déjà brevetées.
    Il n’ont même pas à chercher de nouvelles molécules puisqu’ils attendent que des gogos le fasse pour ensuite racheter ce qui sera vendable.

    Nous vivons la fusion du communisme et du grand capital. Bienvenue dans l’ère des dystopies qu’on s’amusait jusqu’ici à lire en BD ou en roman SF.



  • Décoder l'éco Décoder l’éco 12 mai 18:13

    @Eric F
    Le scandale, c’est instrumentalisation de drames pour des motifs polémiques.
    Entièrement d’accord. Le refus de soin a été instrumentalisé par le pouvoir pour ensuite accuser le méchant virus de saturer les hôpitaux (ce qui n’a pas été le cas) et de faire que quelques vieux qui toussaient ont eu un état qui a dégénéré. Tout cela pour le motif de créer la panique et de faire croire aux gens qu’il fallait les protéger « quoi qu’il en coûte » (enfin surtout leur propre pognon).

    Pendant le pic épidémique du printemps 2020, il y a eu afflux de cas graves de Covid (la souche initiale a été la plus létale),
    Voilà l’instrumentalisation. Non, il n’y a pas eu de « pic épidémique ». Il y a eu des abandons et donc des morts.

    les réanimations (les vraies, pas les soins intensifs) étaient réellement sursaturées,
    Complètement faux : https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/la-face-cachee-des-reanimations-en-237738

    et les traitements utilisés du fait des connaissances de l’époque consistaient en une oxygénation, dont pour les cas extrême une intubation invasive sous sédation de plusieurs semaines.
    Et les italiens avaient déjà fait la même bêtise et prévenu que c’était une connerie. Cette méthode a juste tué des gens. Ce sont surtout les parisiens qui l’ont mis en place. On apprécie le résultat.

    Les personnes très âgées à qui du Rivotril a été administré étaient en situation de détresse respiratoire extrême, et n’auraient pas été en état de supporter le traitement de cheval que constituait l’intubation respiratoire de longue durée sous sédation (dont le taux de mortalité était élevé -env 40%-).
    Abandonnés par leur médecin, pas d’antibiotique délivrés précocement ni d’autres médicaments habituels, ils étaient plus mal que d’habitude, certes. Il ne fallait pas les intuber, je n’en ai pas le moindre doute.

    L’usage du Rivotril était effectivement palliatif du fait de pénurie du midazolam, d’où le déchirement tout à fait compréhensible de nombreux soignants, faute de soins curatifs efficaces à ce stade de la maladie.
    La pénurie de midazolam vient du fait que les cabinets de conseil ont dit à tous les pays occidentaux de placer tous leurs vieux en soins palliatifs au lieu de les soigner. Les canadiens, anglais et américains ont donc vidé tout le stock de midazolam. Si le midazolam avait été utilisé à la place du Rivotril, j’aurai également vu une grosse bosse (comme le Valium) et le scandale aurait été identique.

    Il n’y a eu que quelques vieux malades au regard de la taille de notre population, exactement les mêmes que d’habitude aux mêmes dates, sauf qu’on ne leur a pas donné d’antibiotiques, mais du doliprane « paske cé un virus ».
    Ces vieux, qui allaient certainement pour la plupart mourir, ont été terminés aux mêmes dates à l’aide de ce produit. C’est la raison pour laquelle nous voyons une bosse de mortalité, puis un creux de mortalité.
    Le méchant virus n’a rien à voir avec ce phénomène. C’est bien la stratégie qui a créé ces statistiques.



  • Décoder l'éco Décoder l’éco 12 mai 17:59

    @Captain Marlo
    La DARES ne parle quasiment jamais des chômeurs, mais uniquement des demandeurs d’emplois (donc inscrits à Pôle emploi) selon leur catégorie.



  • Décoder l'éco Décoder l’éco 12 mai 08:26

    @bubu123
    Je suppose que vous n’avez pas lu ce communiqué.
    Le monsieur dit : « ce n’est pas de l’euthanasie puisque c’est interdit ». Parfait. Les raisonnements circulaire ça permet de ne pas se faire trop de nœuds au cerveau. 
    Ensuite : « les patients en détresse respiratoire, il faut leur administrer pour qu’ils se calment. » D’ailleurs une fois mort, ils sont très calmes en effet.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité