• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment pensent les chefs des Gardiens de la révolution iraniens  (...)

Comment pensent les chefs des Gardiens de la révolution iraniens  ?

Ayant suivi les attitudes et les déclarations des dirigeants des Gardiens de la révolution ces dernières années, je sais très bien à quel point le chauvinisme est ancré dans leur vision du monde et comment il se reflète dans leur interprétation des événements et donc dans leurs décisions et leur attitude face à ce qui se passe autour d’eux.

Ce chauvinisme profondément enraciné semble avoir un lien étroit avec les idées qui l’animent, dont certaines sont plus proches des illusions et des fantasmes que de la réalité. Notre problème au Moyen-Orient, et plus particulièrement dans le Golfe, n’est pas ce chauvinisme, mais son reflet dans le comportement militaire de l’Iran.

Ce pays joue un rôle clé dans les politiques et décisions sécuritaires et militaires qui ont plongé de nombreuses régions et pays de la région dans le chaos total.

Récemment, le major général Hossein Salami, commandant en chef des Gardiens de la révolution iraniens, a déclaré que «  les ennemis de l’islam et de la révolution diminuent et que l’Iran deviendra progressivement l’une des puissances mondiales ».

«  Quand vous entendez des nouvelles de la communauté politique sioniste, vous vous rendez compte qu’elle se désintègre politiquement, quand vous regardez les États-Unis, vous voyez qu’ils n’ont rien obtenu et vous pensez à fuir parce qu’ils ne peuvent pas rester dans le monde musulman », a-t-il ajouté.

«  Les ennemis ne croyaient pas que l’Iran pouvait à lui seul diffuser l’idéologie de la révolution dans le monde », a-t-il poursuivi. Tout bien considéré, ce ne sont là que des déclarations parfaitement populistes. Elles reflètent une pensée naïve qui envisage les choses d’un point de vue étroit et ne traite pas des faits purs pour former une vision stratégique cohérente.

Lorsque le chef de la milice la plus importante et la plus dangereuse de la région pense de cette manière désastreuse, nous devons nous attendre à davantage d’intimidation régionale tant qu’il croira que ceux qu’il considère comme les ennemis de son pays sont en état de déclin et de recul. Son pays est sur le point de se mettre dans l’orbite des «  grandes puissances », sans se rendre compte que l’enjeu ne dépend pas seulement de la puissance militaire dominante, s’il y en a une, mais aussi d’un système de pouvoir global aux multiples facettes. Les arsenaux de missiles, les drones et les navires de guerre ne donnent à aucun pays un réel avantage au niveau régional ou international, surtout si son comportement consiste à semer le chaos et l’agitation, en sapant la sécurité et la stabilité.

Indépendamment de la conviction du général Salami, il ne fait aucun doute que les déclarations du commandant de l’IRGC visaient à remonter le moral du commandement. Le système dans lequel il opère est basé sur la création d’illusions, l’introduction de fausses idées dans l’esprit de ses partisans, puis le renforcement et la promotion de ces idées par tous les moyens possibles.

Ce n’est plus le cas à l’époque moderne, à l’ère de l’information, où personne, aussi fermé d’esprit soit-il, ne peut rester insensible à ce flux rapide d’informations, dont les conséquences sont difficiles à éviter, quel que soit le contrôle, individuel ou systématique, exercé sur le flux et la transmission de l’information.

À notre avis, ce paysage politique ne peut être généralisé à notre voisin iranien. Il existe un cycle de la politique et de la gouvernance. Il existe un cercle «  révolutionnaire  » parmi les gardiens du régime des vilayat faqih.

Ils ne sont pas forcément apolitiques ou mal informés sur le plan politique. Mais l’une des principales conditions de leur élection et de leur promotion à des postes de direction est certainement la capacité à chatouiller les émotions, à influencer les positions et à toucher le cœur des milices subordonnées avec des slogans.

Les milices représentent le principal rempart d’un régime révolutionnaire qui, bien que plus de trois décennies se soient écoulées depuis l’événement le plus remarquable de l’histoire moderne de l’Iran - l’atterrissage de Khomeini à l’aéroport de Téhéran à son retour d’exil en février 1979 - n’a pas réussi à pacifier et à passer de la «  révolution  » à l’«  État ». Depuis lors, le pays a changé, son comportement a été bouleversé. Le problème de ce modèle est qu’il crée des illusions en son sein qui conduisent à des désastres pour lui-même et pour les autres, et notre région paie le prix de cette idéologie destructrice.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jacques 2 juillet 16:22

    on aimerait aussi savoir comment pensent les notres ( et même s’ils pensent)

    sinon au Yemen tout baigne ?


    • Berthe 6 juillet 06:03

      @jacques
      faut penser à tout dans ce pays

       smiley

      même aux iraniens qui vivent en autarcie depuis des années et qui ne font chier personne à part les monarques du Golfe !!! Mme les japonais n’ont pas résisté à sortir du leur !!! Mais la convoitise du détroit d’Ormuz doit titiller les saigneurs visiblement !! 

       smiley


      • xana 4 juillet 08:48

        Ca me fait toujours rire quand quelqu’un se croit autorisé à dire « ce que pensent » les autres... Que ce soit Poutine, Xi ou les autorités iraniennes.

        Si ce n’est pas purement de la propagande, cela ne peut être que ce que vous imaginez dans la tête des autres, d’après votre propre fonctionnement... ce qui est définitivement sans intérêt.

        Il est vrai que ces leaders, pour avoir émergé dans leurs pays, sont bien plus intelligents et patriotes que les leaders des pays occidentaux, où seule la corruption règne.

        Allons, Dr Salem Alketbi, êtes-vous réellement assez intelligent pour comprendre les pensées des autres ? Ou êtes-vous assez corrompu pour relayer la propagande du pays qui vous accueille ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité