• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Verdi

Verdi

Journaliste engagé contre le "sarkozysme", auteur des livres :
"2002-2009 Le Temps des Cretins" , en 2009
"2007-2012 La France massacrée", en 2014
"L'Ire du Créateur", en 2012
"L'aureus de Jesus", en 2014
"Déboussolés", en 2016

Tableau de bord

  • Premier article le 17/06/2009
  • Modérateur depuis le 27/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 198 1284 13693
1 mois 1 6 80
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 882 645 237
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Verdi Verdi 11 mai 09:19

    Excellent !


  • Verdi Verdi 9 mai 15:45

    Bonjour Ariane,

    "On récolte le résultat de multiples années de pub à la télé, de coca, de Mac Do, d’OGM et d’émissions débilitantes dont Hanouna est le pape. L’homo sapiens a pris un coup sur la tronche. Question goût, la mode est aux top-models qui se produisent le plus possible à poil sur les escaliers de Cannes. L’élégance est défunte. Or l’élégance c’était la France.

    Excellent papier. Je partage ta vision. Comme toi, l’abêtissement généralisé, notamment des plus jeunes, me désole !


  • Verdi Verdi 9 mai 10:25

    Bonjour Fergus,

    « Des Présidents très différents en termes de personnalité mais unis dans l’inefficacité, l’incurie et l’indifférence aux attentes d’une population toujours plus meurtrie par une politique dure avec les faibles et douce avec les puissants manifestement mise en œuvre pour mieux servir les intérêts des grands groupes industriels et financiers. »

    Comme vous, Fergus, je me réfère à ce repère que vous décrivez dans cet extrait de votre papier. Je m’y réfère de façon constante, de façon à ne pas me laisser distraire, voire séduire, par la doucereuse apparence d’un nouveau président, au demeurant sympathique, mais qui porte avec lui une politique aux services des puissances de l’argent.

    Alors oui, comme vous le démontrez avec justesse dans votre article, nos institutions sont obsolètes pour faire vivre une démocratie digne de ce nom, dans laquelle chacun aura le sentiment de trouver sa place, grande ou plus modeste.


  • Verdi Verdi 9 mai 10:15

    @julius 1ER

    Merci Julius 1ER.

    Je partage également votre analyse. Au fond, et je rejoins votre constat, il faudrait commencer par réformer de fond en comble le système médiatique.


  • Verdi Verdi 28 avril 09:45

    Les accusateurs publics sont partout, sur toutes les chaînes et radios, la plupart sont des planqués du système, bien au chaud dans les sphères parisiennes. En braillant de la sorte, comme des malades, ils ne font que renforcer la détermination des abstentionnistes. 

    La liberté de conscience ne se négocie pas, surtout lorsqu’il s’agit de ne pas participer, comme en 2002, à cette mascarade démocratique, pour ne pas dire couillonnade !