• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert Bibeau

Robert Bibeau

Canadien vivant à Montréal.
Ex-formateur en perfectionnement des adultes
Enseignant d'économie et d'histoire au secondaire (Québec-Canada)
Journaliste et analyste en économie politique.
bibeau.robert@videotron.ca

Tableau de bord

  • Premier article le 10/01/2011
  • Modérateur depuis le 08/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 297 1390 7024
1 mois 3 7 20
5 jours 1 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 24 16 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 avril 16:26
    @enréfléchissant


    Voilà à quelle contorsion analytique tordue - mène la soumission à l’électoralisme parlementaire bourgeois - impasse dans lequel le Grand capital a bloqué les petits analystes bourgeois enferré entre MACRON mais qui traine derrière lui toute la vieille racaille politique de la Ve République et MARINE qui traine derrière elle toute la nouvelle racaille politique qui aimerait s’accaparer les sinécures gouvernementales comme récompense de leurs loyaux services.

    Il est exact monsieur que le prochain larbin présidentiel sera élue par 18% environ de la population française en âge de voter - PIRE - ces 18% n’auront jamais eu un véritable choix devant eux - malgré vos contorsions analytiques. 

    Le seul et unique choix est bien L’ABSTENTION TOTALE DE TOUTE MASCARADE ÉLECTORALE du communal aux européennes en passant par la présidentielle et les législatives 

    Le prolétariat se réserve pour la Révolution qui ne sera pas une élection d’ici là blanc bonnet ou bonnet blanc qu’est-ce que vous voulez que ça change en doulce France  ??? En réfléchissant bien !!!


     


  • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 avril 16:07
    @BAEn complément à votre commentaire - tout chaud de Thierry Meyssan commenté par nous


    IL N’EST PAS VRAI QUE « LES FRANCAIS » SE SABORDENT - voilà où l’on en vient quand on oublie la lutte de classes. 

    Ce que différentes factions du grand capital français fait ne doit pas être imputé à toute la population française qui ne décide de rien - surtout le prolétariat qui n’a que le droit-privilège de travailler et d’apposer une croix dans une case pré-formatée et que les faiseurs d’élection pourront même bruler si ce n’est pas la bonne case qui est noircie..


     

  • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 avril 15:58
    @Aliocha

    1) François Ruffin, n’est que l’illustration du désarroi dans lequel une faction du Grand capital français plonge toute la France bourgeoise et petite-bourgeoise présentement.

    2) Faisons une comparaison avec l’élection bourgeoise de 2002. La situation était simple à cette époque - le Grand capital français laissait le front National se développer comme un aiguillon à planter dans le flanc de toutes les factions de la bourgeoisie avec l’avertissement « Attention mais laquais si vous ne livrez pas la marchandise - les subventions de l’État et le soutien aux profits » nous appellerons au pouvoir toute une nouvelle clique de fonctionnaires politiques = Le FRONT National" 

    3) En 2002 la menace FRONT NATIONAL était encore lointaine et le Grand capital français ne visait qu’a faire peur aux différentes sections de la bourgeoisie qui hésitait encore à frapper le prolétariat par l’austérité. Chirac puis tous ceux qui suivirent ont compris le message et ont accentuer l’austérité pour ne pas être remplacer aux emplois de larbin politique.

    4) Ce n’était pourtant pas assez car la crise économique s’est accentuée depuis

    5) de 2002 à 2017 une fraction du Grand capital français a exigé du FN qu’il se transforme afin de devenir un respectable parti d pouvoir sans les sautes d’humeur d’un demeuré qui a été écarté par sa fille adorée - une politicienne hors du commun 

    6) Tout est donc en place pour que la faction du Grand capital français appelle la racaille des fonctionnaires politiques regroupée dans le Front National en remplacement des vieilles racailles de fonctionnaires politiques désuets (PS et PR et centriste et PCF).

    7) Un obstacle cependant - comment amener l’électorat a maintenant soutenir Le Pen après l’avoir diabolisé pendant 20 ans ???

    8) Deux vieux trucs de faiseurs d’élection rompu à ce métier A) présenter une Marine RENOUVELÉE - DIFFÉRENTE - AMÉLIORÉE - DÉCRISPÉE ET B) lui opposer un larbin totalement discrédité auquel se rallie tous les chacals rejetés par l’électorat au cours des primaires et du premier  tour - un gars sorti direct de la banque morveux, inexpérimenté, insignifiant, arrogant BREF un gars que t’a qu’a laissé parler le plus longtemps possible pour que même ses supporteurs en viennent à souhaiter qu’il se taise. UNE CARICATURE de sa classe tellement évidente - grotesque - qu’il est inutile d’en rajouter

    9) Ouvrir la voie à Marine ce n’est pas que de travailler sur Marine mais aussi sur son adversaire.

    10) On termine  : ALIOCHA vous dites = NON AUX INCANTATIONS OUI À L’ACTION = BRAVO VOUS AVEZ RAISON. A) Pour agir efficacement il faut avoir une vision claire de ce que le Grand capital souhaite me faire faire - relisez ce commentaire. B) D’où l’abstention = qui signifie je ne joue plus dans votre gamique - votre jeux électoraliste - Je M’abstient non pas seulement à cet élection mais à toute élection de la commune jusqu’aux européennes en passant par les présidentielles et les législatives
    C) Je me réserve pour la Révolution prolétarienne qui se prépare et alors je voterai OUI à la Révolution et rien de moins 



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 avril 02:12
    @Onecinikiou

    Sa candidate à mon avis ( smiley il faut voir derrière quelques apparences si évidentes qu’elles mentent
     

  • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 avril 02:09
    @Bernard Dugué

    Les commentaires sur Agoravox seraient tous à foutre à la poubelle s’ils étaient de cette nature entièrement subjective - et émotive - mais heureusement les commentaires sont majoritairement d’un autre ordre.
    Bravo Agoravox.

    Robert Bibeau