• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Paul ORIOL

Né le 02/12/35 à Carcassonne, études à Carcassonne et Toulouse, coopérant en Algérie de 1964 à 1972, militant au PSU puis aux Alternatfs, retraité, habitant Paris 20ème
Auteur de
- Immigrés, métèques ou citoyens, Syros, 1985
- Les Immigrés devant les urnes, Hamattan, 1992
- Résidents étrangers, Citoyens ! Plaidoyer pour une citoyeneté européenne de résdence, 2003

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2011
  • Modérateur depuis le 14/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 202 155 2458
1 mois 4 0 24
5 jours 2 0 7
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 25 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Paul ORIOL 24 mars 18:44

    @Vipère
    C’est sûr que cela s’est passé sous mon nez, malgré mon opposition, et j’espère que le peuple se révoltera, y compris contre les faux prophètes qui veulent utiliser leur colère...
    Bie à vous


  • Paul ORIOL 24 mars 18:41

    @covadonga*722
    L’unité de tous ceux qui, ici, souffrent quelle que soit leur origine, leu race, leur religion, comme le dit la constitution contre tous ceux qui les divisent pour qu’ils se battent entre eux au profit de ceux qui les exploitent.
    Bien à vous


  • Paul ORIOL 24 mars 18:38

    @non667
    Bien sûr, je suis pour une citoyenneté de résidence, en France, en Europe et partout où cela est possible, dans le monde...
    J’ai essayé dans un article d’expliquer ma conception « L’identité est un projet politique » et je suis du côté de ceux qui, souvent dans le passé ont été accusés d’être « anti-france » mais qui pour moi étaient la France... Je ne suis ni européiste mais européen, ni mondialiste mais altermondialiste, ni capitaliste mais anticapitaliste...
    Bien sûr ce n’est pas simple. C’est minoritaire mais...
    Bien à vous


  • Paul ORIOL 24 mars 18:28

    @fred
    Surtout par opposition à la guerre d’Algérie... dont on subit les conséquences encore aujourd’hui et pour bien d’autres choses par la suite.
    Bien à vous
    Paul


  • Paul ORIOL 13 mars 18:06

    Bonjour,
    - le mot « citoyen » a une définition légale. La plupart du temps ne faudrait-il pas le remplacer par une « personne ». Par exemple, dès votre article 1 Accepter que les autres citoyens,
    - le critère de nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers est celui des lois actuelles et m’a toujours un peu gêné. Dire à un enfant qu’il est étranger pendant 18 ans et lui dire tout à coup qu’il est français le jour de ses dix-huit ans ne me paraît pas faciliter la construction de son identité, surtout s’il n’est pas « blond aux yeux bleus »...
    Aux États-Unis, est étasunien, tout enfant né sur le territoire. Je serais plutôt pour. Mais si on est effarouché par cette perspective, on pourrait mettre une condition du type :« devient français après n années de scolarisation » qui témoignent de sa socialisation...
    Bien à vous







Palmarès