• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Keim

Jean Keim

Retraité ancré dans le présent.
Agrégé, pour le moment tous mes organes étant réunis ensembles dans mon enveloppe corporelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2013
  • Modérateur depuis le 08/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 29 2675 1256
1 mois 0 20 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 38 37 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Jean Keim Jean Keim 28 juin 08:48

    Bonjour,

    Vous avez écrit : « Le « grignotage » de terres agricoles, réel est maîtrisé du fait des accords ou protocoles passés entre les Chambres d’agriculture et les autorités locales élues. », j’aimerais partager votre sentiment, car qu’il y ait des accords est une chose mais quels sont leurs objectifs et leurs intérêts inavoués ? L’implantation sans fin de zones commerciales dans des territoires déjà saturés en ZI, ZAC... ne peut que faire douter des bonnes intentions.

    Quand à la démographie, on marche sur la tête, elle est toujours encouragée par des incitations allocatives sans que personne ne se préoccupe des conséquences qui se font déjà sentir, on entend toujours la sempiternelle formule quasi dogmatique « notre (forte) population est notre richesse », c’est absolument vrai si elle est comptée en nombre de chômeurs actuels et futurs espérés ; pourquoi avoir une population nombreuse si nous ne sommes pas capable correctement de la scolariser, la soigner, lui assurer un revenu décent, la cultiver et peut être la nourrir, le tout sur un fond de tension religieuse et/ou dogmatique à connotation raciste.








  • Jean Keim Jean Keim 26 juin 19:05

    Il est ahurissant qu’il faille débattre sur des questions comme la souffrance animale, au nom de la tradition on peut tout justifier y compris la beauté de la guerre autrefois en perruques, chapeaux emplumés et bas de soie, le costume est maintenant uniformisé et les pensées de tout temps et sous tous le cieux le sont tout autant.




  • Jean Keim Jean Keim 23 juin 20:18

    Je rajoute que les Esseniens font partie à mon avis de la deuxième rubrique, le message de Jésus est trop dépouillé, trop direct pour qu’il soit nécessaire de le rattacher à une tradition quelconque, y compris vétérotestamentaire, celle-ci n’étant finalement qu’une compilation de textes venant d’horizons très divers. 


  • Jean Keim Jean Keim 23 juin 20:11

    Il y a deux choses à ne pas mélanger, la première est le message de Jésus qui est entièrement dans les faits et gestes de sa vie, la deuxième est tout le reste, tout ce qu’on pu en dire ou écrire les apôtres, les disciples, Paul et son organisation, les apocryphes, les docteurs et autres théologiens, sans oublier les églises qui toutes affirment détenir la vérités, je crois que même Jésus ne s’y retrouverait pas et d’ailleurs il n’essaierait même pas tant tout ce cirque est étranger à son message.


    Les Évangiles sont des témoignages ; comme l’écrivain historien Jean-Christian Petitfils l’écrit dans son livre « Jésus », il est probable que les 3 Évangiles synoptiques ont été écrits avant la destruction de Jérusalem en 70, sinon cet évènement dramatique serait cités pour corroborer la prédiction de Jésus, quand au 4ème Évangiles il émane d’un Jean qui n’était pas l’un des apôtres surnommés « fils du tonnerre » mais d’un disciple privilégié dans ses rapports avec Jésus.
    Comme vous je partage le sentiment que les 4 Évangiles traduites par Claude Tresmontant sont remarquables dans ce qu’elles révèlent comme sens.


  • Jean Keim Jean Keim 23 juin 08:49

    Nous sommes en été et il fait chaud... n’est ce pas normal ?


    Il faut apprendre au corps à s’adapter, il faut un peu de temps pour cela.

    Et il faut sans aucun doute climatiser les espaces où se trouvent des personnes que l’âge ou la santé ont rendus fragiles.

    Les prisonniers et les enfants sont-ils généralement des personnes fragiles ? 

    La société qui est constituée de chacun d’entre-nous est toutefois responsable de chacun de ses membres et notamment de ses prisonniers qui doivent avoir des conditions de vie décentes à défaut d’avoir la liberté.

    Quand nous faisons nos courses, nous nous retrouvons dans des espaces où la température chute brutalement de plusieurs degrés, avec le phénomène inverse quand nous ressortons, le corps ne peut pas s’adapter, le même phénomène se produit quand nous descendons de nos voitures, et toutes ces dispositions sont énergivores et ne sont pas sans impact sur l’environnement.










Palmarès