• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Keim

Retraité ancré dans le présent.
Agrégé, pour le moment tous mes organes étant réunis ensembles dans mon enveloppe corporelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2013
  • Modérateur depuis le 08/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 2634 1225
1 mois 2 57 41
5 jours 1 21 41
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 36 35 1
1 mois 3 2 1
5 jours 3 2 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Jean Keim Jean Keim 27 avril 23:02

    Et je rajoute que ma rose qui est une photo personnelle est plus ancienne que la sienne.


  • Jean Keim Jean Keim 27 avril 19:25

    @Raoul-Henri
    La rose bleue n’est en aucun cas un choix politique, et merci pour le reste de votre commentaire.


  • Jean Keim Jean Keim 27 avril 17:55

    @zzz999
    Je n’accorde rien de cela aux textes religieux, tous sans exception au bout du compte ont été écrits par les hommes qui tenaient « le crayon », les lire c’est prendre connaissance de leur contenu, rien de plus, toutefois leur contenu peut être signifiant.


  • Jean Keim Jean Keim 27 avril 17:47

    @zzz999
    Comme vous le dite smiley ce n’est qu’une hypothèse, je ne sais pas vraiment ce qu’est le Paraclet, je peux en avoir une idée, mais ce ne sera qu’une idée, le Paraclet est néanmoins la venue d’un esprit sain ou saint comme il vous plaira de choisir, mais ce ne sera ni une personne, ni une entité, qui vivra verra.


  • Jean Keim Jean Keim 27 avril 17:39

    @njama

    Il y a beaucoup de chose dans votre commentaire.


    Voulez-vous dire qu’à part le sermon sur la montagne, il n’y a rien comme enseignement dans les Évangiles, le reste serait du verbiage, la première ouverture qui peut venir à l’esprit d’un lecteur est que paradoxalement le message est là dans ce dépouillement, les diverses initiations et autres méthodes que l’on trouve sur le marché florissant de la spiritualité ne sont rien d’autre que de l’« information », un mot à la mode numérique et matricielle. 

    Il est possible que notre érudition soit un obstacle à l’ouverture, nous perdons ainsi la fameuse innocence que possède un temps les enfants dont l’esprit n’est pas encore trop pollué, St Augustin, la source Q, ne sont que des créations intellectuelles, recevables ou non, peut importe.

    Jean l’évangéliste vraisemblablement n’était pas un apôtre mais un disciple à part, son approche n’est pas celle d’un chroniqueur mais spirituelle.

    L’épisode de la résurrection de Lazare, le dialogue entre Jésus et Nicodème sur la nécessité de mourir et de renaître, l’affirmation de Jésus faite aux 12 qu’il est « le chemin, la vérité et la vie » et enfin la résurrection après la mise au tombeau, sont des passages clés pour percevoir l’enseignement qui ne repose en rien sur une doctrine mais sur des faits et gestes.

    Il appert que Jésus n’était pas un maître donnant un enseignement structuré à ses disciples, il s’est heurté avec les souffrance que l’on connaît à la puissance du savoir, à l’aveuglement intellectuel intransigeant des membres du sanhédrin, à l’instar d’ailleurs de beaucoup de musulmans, hommes et femmes, qui butent sur la rigidité et l’étroitesse archaïque de certains imams.


    La manière dont les Évangiles se sont révélées à mon esprit me simplifie la vie, j’apprends tous les jours à mettre un pas après l’autre. 








Palmarès