• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 5470 179
1 mois 0 29 0
5 jours 0 4 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires


  • BA 17 juillet 11:29

    Connaissez-vous l’ « elite anxiety » ? C’est la nouvelle maladie qui ne frappe que les riches : l’ « anxiété des riches ».

    1- Quelle est la priorité des riches ?

    Réponse :

    La priorité des riches est d’éviter que 80 % des citoyens se révoltent contre les 20 % des citoyens les plus riches. En clair : les riches veulent éviter qu’il y ait une révolution.

    2- Comment les riches ont-ils réussi à empêcher le déclenchement d’une révolution ?

    Réponse :

    Les riches ont donné aux 80 % des citoyens le « tittytainment » (le pain, et aussi les jeux). Les riches ont donné aux classes populaires et aux classes moyennes :

    - une alimentation suffisante (le RMI, le RSA, les Restos du Coeur, les soupes populaires, les « food stamps »)

    - des jeux pour détourner l’attention. Concrètement, c’est le divertissement (la télévision, la coupe du monde de football, les rencontres sportives). L’organisation des Jeux Olympiques est très importante pour le pouvoir politique : ça permet de distraire le peuple, de détourner son attention. Pendant que le peuple regarde les Jeux Olympiques, il ne fait pas la révolution.

    Le « tittytainment » est une idée de Zbigniew Brzezinski. Source : Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.

    3- Aux Etats-Unis, et dans les pays occidentaux, les riches ont maintenant un nouveau problème : l’automatisation et l’intelligence artificielle vont détruire la moitié des emplois existants.

    « Avec l’automatisation et l’intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n’existeront plus dans 20, 30 ans. »

    Cela provoquera des bouleversements : au mieux une révolution, au pire la fin du monde tel que nous le connaissons, le chaos.

    Les investisseurs à l’origine de ces bouleversements voudront être barricadés si le « Grand Soir » survient... à défaut de chercher à l’éviter. Les riches ont donc commencé à se chercher un refuge : ils ont choisi la Nouvelle-Zélande.

    Lisez cet article :

    Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde.

    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030439458585-comment-les-milliardaires-anxieux-de-la-silicon-valley-comptent-echapper-a-la-fin-du-monde-2102100.php


  • BA 16 juillet 23:13

    Connaissez-vous l’ « elite anxiety » ? C’est la nouvelle maladie qui ne frappe que les riches : l’ « anxiété des riches ».

    1- Quelle est la priorité des riches ?

    Réponse :

    La priorité des riches est d’éviter que 80 % des citoyens se révoltent contre les 20 % des citoyens les plus riches. En clair : les riches veulent éviter qu’il y ait une révolution.

    2- Comment les riches ont-ils réussi à empêcher le déclenchement d’une révolution ?

    Réponse :

    Les riches ont donné aux 80 % des citoyens le « tittytainment » (le pain, et aussi les jeux). Les riches ont donné aux classes populaires et aux classes moyennes :

    - une alimentation suffisante (le RMI, le RSA, les Restos du Coeur, les soupes populaires, les « food stamps »)

    - des jeux pour détourner l’attention. Concrètement, c’est le divertissement (la télévision, la coupe du monde de football, les rencontres sportives). L’organisation des Jeux Olympiques est très importante pour le pouvoir politique : ça permet de distraire le peuple, de détourner son attention. Pendant que le peuple regarde les Jeux Olympiques, il ne fait pas la révolution.

    Le « tittytainment » est une idée de Zbigniew Brzezinski. Source : Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.

    3- Aux Etats-Unis, et dans les pays occidentaux, les riches ont maintenant un nouveau problème : l’automatisation et l’intelligence artificielle vont détruire la moitié des emplois existants.

    « Avec l’automatisation et l’intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n’existeront plus dans 20, 30 ans. »

    Cela provoquera des bouleversements : au mieux une révolution, au pire la fin du monde tel que nous le connaissons, le chaos.

    Les investisseurs à l’origine de ces bouleversements voudront être barricadés si le « Grand Soir » survient... à défaut de chercher à l’éviter. Les riches ont donc commencé à se chercher un refuge : ils ont choisi la Nouvelle-Zélande.

    Lisez cet article :

    Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde.

    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030439458585-comment-les-milliardaires-anxieux-de-la-silicon-valley-comptent-echapper-a-la-fin-du-monde-2102100.php


  • BA 16 juillet 23:11

    Connaissez-vous l’ « elite anxiety » ? C’est la nouvelle maladie qui ne frappe que les riches : l’ « anxiété des riches ».


    1- Quelle est la priorité des riches ?


    Réponse :


    La priorité des riches est d’éviter que 80 % des citoyens se révoltent contre les 20 % des citoyens les plus riches. En clair : les riches veulent éviter qu’il y ait une révolution.


    2- Comment les riches ont-ils réussi à empêcher le déclenchement d’une révolution ?


    Réponse :


    Les riches ont donné aux 80 % des citoyens le « tittytainment » (le pain, et aussi les jeux). Les riches ont donné aux classes populaires et aux classes moyennes :


    - une alimentation suffisante (le RMI, le RSA, les Restos du Coeur, les soupes populaires, les « food stamps »)

    - des jeux pour détourner l’attention. Concrètement, c’est le divertissement (la télévision, la coupe du monde de football, les rencontres sportives). L’organisation des Jeux Olympiques est très importante pour le pouvoir politique : ça permet de distraire le peuple, de détourner son attention. Pendant que le peuple regarde les Jeux Olympiques, il ne fait pas la révolution.

    Le « tittytainment » est une idée de Zbigniew Brzezinski. Source : Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.


    3- Aux Etats-Unis, et dans les pays occidentaux, les riches ont maintenant un nouveau problème : l’automatisation et l’intelligence artificielle vont détruire la moitié des emplois existants.


    « Avec l’automatisation et l’intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n’existeront plus dans 20, 30 ans. »


    Cela provoquera des bouleversements : au mieux une révolution, au pire la fin du monde tel que nous le connaissons, le chaos.


    Les investisseurs à l’origine de ces bouleversements voudront être barricadés si le « Grand Soir » survient... à défaut de chercher à l’éviter. Les riches ont donc commencé à se chercher un refuge : ils ont choisi la Nouvelle-Zélande.


    Lisez cet article :


    Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde.


    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030439458585-comment-les-milliardaires-anxieux-de-la-silicon-valley-comptent-echapper-a-la-fin-du-monde-2102100.php



  • BA 16 juillet 23:10

    Connaissez-vous l’ « elite anxiety » ? C’est la nouvelle maladie qui ne frappe que les riches : l’ « anxiété des riches ».


    1- Quelle est la priorité des riches ?


    Réponse :


    La priorité des riches est d’éviter que 80 % des citoyens se révoltent contre les 20 % des citoyens les plus riches. En clair : les riches veulent éviter qu’il y ait une révolution.


    2- Comment les riches ont-ils réussi à empêcher le déclenchement d’une révolution ?


    Réponse :


    Les riches ont donné aux 80 % des citoyens le « tittytainment » (le pain, et aussi les jeux). Les riches ont donné aux classes populaires et aux classes moyennes :


    • une alimentation suffisante (le RMI, le RSA, les Restos du Coeur, les soupes populaires, les « food stamps »)

    • des jeux pour détourner l’attention. Concrètement, c’est le divertissement (la télévision, la coupe du monde de football, les rencontres sportives). L’organisation des Jeux Olympiques est très importante pour le pouvoir politique : ça permet de distraire le peuple, de détourner son attention. Pendant que le peuple regarde les Jeux Olympiques, il ne fait pas la révolution.


    Le « tittytainment » est une idée de Zbigniew Brzezinski. Source : Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.


    3- Aux Etats-Unis, et dans les pays occidentaux, les riches ont maintenant un nouveau problème : l’automatisation et l’intelligence artificielle vont détruire la moitié des emplois existants.


    « Avec l’automatisation et l’intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n’existeront plus dans 20, 30 ans. »


    Cela provoquera des bouleversements : au mieux une révolution, au pire la fin du monde tel que nous le connaissons, le chaos.


    Les investisseurs à l’origine de ces bouleversements voudront être barricadés si le « Grand Soir » survient... à défaut de chercher à l’éviter. Les riches ont donc commencé à se chercher un refuge : ils ont choisi la Nouvelle-Zélande.


    Lisez cet article :


    Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde.


    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030439458585-comment-les-milliardaires-anxieux-de-la-silicon-valley-comptent-echapper-a-la-fin-du-monde-2102100.php



  • BA 14 juillet 12:07

    En France, quelle est la politique suivie ?

    Réponse :

    En France, la politique suivie est une politique de classe : les classes populaires et les classes moyennes s’appauvrissent, afin que la classe des riches puisse continuer à s’enrichir.

    Les ménages les plus riches, grands gagnants des réformes annoncées par l’exécutif.

    Selon les chiffres de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les réformes prévues par l’exécutif d’ici à 2022 seront extrêmement favorables aux ménages les plus aisés. Au coeur des mesures qui favoriseront les 10 % les plus riches, on trouve notamment la réforme de l’ISF ou encore la « flat tax » sur l’épargne, un statut et une pratique qui concernent principalement le dernier décile.

    https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/030443375341-les-menages-les-plus-riches-grands-gagnants-des-reformes-annoncees-par-lexecutif-2101663.php

    Dans l’Union européenne, quelle est la politique suivie ?

    Réponse :

    Dans l’Union européenne, la politique suivie est une politique de classe : les pays pauvres s’appauvrissent, afin que les pays riches puissent continuer à s’enrichir.

    L’Allemagne a engrangé 1,34 milliard d’euros de profits sur la Grèce.

    C’est un sujet qui sème la zizanie en Allemagne. En effet, la posture du gouvernement d’Angela Merkel sur le dossier grec soulève des critiques. Notamment de la part des Verts, qui regrettent un manque de solidarité avec Athènes. C’est à leur demande que le ministère des Finances a dû dévoiler les profits réalisés sur les prêts accordés à la Grèce. Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, les bénéfices s’élèvent à 1,34 milliard d’euros au total.

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/030443643863-lallemagne-a-engrange-plus-dun-milliard-de-profits-sur-la-grece-2101705.php

    Conclusion :

    Le 26 novembre 2006, Warren Buffett, troisième fortune mondiale, déclare au journal New-York Times :

    « There’s class warfare, all right, Mr. Buffett said, but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning. »

    Traduction :

    « La guerre des classes existe, c’est d’accord, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. »

    http://www.nytimes.com/2006/11/26/business/yourmoney/26every.html

    Bon.

    D’accord.

    Mais la guerre des classes n’est pas finie.

    La guerre continue.







Palmarès