• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les angle-morts des partisans de l’immigration

Les angle-morts des partisans de l’immigration

The Economist est un partisan déclaré du laisser-faire en matière de migrations. Mais il faut lui reconnaître une véritable honnêteté intellectuelle dans l’analyse des faits, qui l’avait conduit à montrer les conséquences négatives sur le niveau des salaires en Floride. Dans un papier récent, où il vante les gains des migrants diplômés, il montre aussi que ceux qui sont peu diplômés ont un coût

 

Dogmatisme idéologique contre réalité et démocratie
 
Les débats sur l’immigration échappent trop souvent à la nuance. Dans ce nouveau papier, The Economist défend l’intérêt économique de laisser venir les migrants aux Etats-Unis, en s’appuyant sur le gain économique pour la société des migrants très diplômés, qui rapportent plus de 400 000 dollars sur 75 ans. D’abord, il est tout de même malheureux de ne pas penser aux pertes que cela représente pour les pays d’origine. En outre, si cela peut avoir un sens dans des pays qui sont au plein-emploi, cela est beaucoup plus contestable pour des pays comme le nôtre, où 15% de la population cherche du travail, tout en faisant venir des médecines de l’étranger faute d’en avoir formé assez.
 
 
Mieux, comme le reconnaît The Economist, les immigrés qui viennent dans nos pays sont en général moins diplomés que la moyenne (21% ne sont pas allés au lycée, contre 7% pour les locaux), donc les belles statistiques sur les immigrés très diplomés doivent être modérées par le fait que les immigrés peu diplômés représentent un coût pour la société (plus de 100 000 dollars sur 75 ans), tout en étant bien plus nombreux. Bref les immigrés ont bien un coût pour la société, comme l’avait confirmé l’OCDE pour la France, environ 10 milliards par an. A transmettre à la Commission Européenne, qui défend l’immigration en oubliant le niveau de chômage et la diversité des situations des pays européens.
 
Et bien de ses préjugés sont effarants. Alors que la natalité mondiale baisse, n’est-il pas aberrant de vouloir faire reposer l’économie de certains pays sur le fait d’attirer les habitants d’autres pays, les privant de leur capital humain et imposant à certaines personnes des déplacements qu’ils ne souhaitent pas toujours ? Si, et c’est souhaitable, la population mondiale se stabilise, alors de tels mouvements pourraient considérablement appauvrir les pays de départ (comme cela s’est passé en Grèce ou dans les pays Baltes par exemple). Et outre leur coût, les migrations doivent également être gérées en veillant à préserver le mode de vie des sociétés d’accueil, notamment sur le droit des femmes.
 
 
La société doit pouvoir choisir, ou pas, d’accueillir des étrangers, et comment. Et refuser d’écouter est illusoire comme on peut le voir outre-Manche, où, faute d’avoir réduit les flux migratoires comme promis (en laissant entrer 400 000 personnes net par an - 600 000 en brut -, trois fois les chiffres français, après avoir promis de passer à quelques dizaines de milliers), Cameron a provoqué une réaction légitime.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 19 mai 17:14

    il faut accepter un nivellement voire une dégringolade vers le bas, accepter de voire le nombre de chômeurs exploser ,accepter de voire nos coutumes se diluer , accepter que notre civilisation soit absorbée petit a petit car ils sont fort et ils osent réclamer et nous sommes faibles et nous ne savons pas nous opposer car nous sommes envahis par notre culpabilité attisée par le gouvernement, notre natalité est moribonde et la leur effrénée , il faut accepter qu’a un moment nous ne puissions plus assurer les aides sociales car les rentrées d’argent seront réduites a peau de chagrin donc nous descendront au niveau des pays pauvres , il faut accepter que des ethnies qui ne se supportent pas se dressent les unes contre les autres quand l’argent viendra a manquer et ne pourra plus contenter tout le monde a ce moment la il faudra accepter que le pays sombre dans la misère et la violence ..... 


    • mmbbb 19 mai 20:21

      @zygzornifle Jean Raspail l ’avait ecrit Par ailleurs la Suede s’etant ouvert a une certaine immigration a desoramais des problemes alors que ce pays n’ a aucun passe colonial Ce sont les enfants des bisounours qui paieront la facture


    • berry 19 mai 19:42

      Un migrant musulman saccage l’église San Martino ai Monti à Rome.
      la vidéo que vous ne verrez pas à la télé :
      https://twitter.com/BasedMonitored/status/862663735533547520/video/1


      • Steph87 19 mai 20:25

        « D’abord, il est tout de même malheureux de ne pas penser aux pertes que cela représente pour les pays d’origine »...venant d’un politicien...sachant qu’ils organisent le pillage silencieux des ces mêmes pays depuis des décennies c’est quelque peu hypocrite non ?


        • Steph87 19 mai 20:30

          On nous dirait que nos problèmes viennent des ornithorynques, on le croirait, ce même monsieur qui écrit l’article omet de dire qu’il nous faudrait plutôt lorgner sur le partage des richesses et le vol d’une minorité envers une grande majorité.


          • franc 22 mai 07:03

            le plus grand angle-mort de l’immigrationisme tiers-mondiste c’est la vertigineuse chute de la matière grise en matière scientifique et en particulier mathématique ,la France est devenue dernière en mathématique ce qui annonce la dégénérescence et a décadence inéluctable d e la France


            • HELIOS HELIOS 22 mai 09:57

              @franc
              Ce qui est sûr, c’est qu’un français qui ne sait pas compter correctement ne saura pas evaluer le poids réel de ses impots dans ses charges et acceptera n’importe quelle hausse... entre autre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès